LE SDAGE

Le SDAGE est le Schéma Directeur de l'Aménagement et de la Gestion des Eaux.

 

Il constitue l'instrument français de la mise en œuvre de la politique de l'eau dans un objectif de préservation et de reconquête de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques.

Le SDAGE Guadeloupe vise à mettre en œuvre les mesures nécessaires afin de répondre aux objectifs environnementaux  définis par la DCE 2000, dont le principal est l'atteinte du bon état des masses d'eaux sur le district hydrographique de la Guadeloupe et Saint Martin.

En Guadeloupe, l'Office de l'eau révise l'état des lieux des masses d'eau et le SDAGE est élaboré par la DEAL. Plaquette de présentation du SDAGE par la DEAL ICI

 

 

Le SDAGE de Guadeloupe 2016-2021 a été établi suite à un état des lieux des masses d'eau établi en 2013.

Sa révision vise à prendre en compte le nouvel état des lieux des masses d'eau réalisé en 2019 et les nouvelles politiques environnementales telles que l'adaptation au changement climatique et la mise en œuvre de la directive 2007/60/CE sur l'évaluation et la gestion des risques d'inondation, plus communément appelée « directive inondation».

 

 

L'état des lieux des différentes masses d'eau englobe 4 étapes :

              - L'évaluation de l'état des masses d'eau (souterraines, littorales et continentales)

              -  Descriptions des pressions, inventaire des émissions, des rejets, des substances polluantes,

              - Etablissement des scénarios tendanciels et évaluation du risque de non atteinte des objectifs environnementaux

              - Analyse de la récupération des coûts des services liées à l'utilisation de l'eau



Le SDAGE actuel objet de ce document est établi pour une période de 6 ans, de 2016 à 2021. Il a été adopté par le comité de bassin de Guadeloupe le 22 octobre 2015 puis approuvé par arrêté préfectoral le 30 novembre 2015 . Les orientations fondamentales de ce SDAGE répondant aux grandes problématiques de l'eau en Guadeloupe sont synthétisées dans le document suivant http://www.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/151210_-_synthese_sdage_def.pdf :

Orientation 1 – Améliorer la gouvernance et replacer la gestion de l’eau dans l’aménagement du territoire
Orientation 2 – Assurer la satisfaction quantitative des usages en préservant la ressource en eau
Orientation 3 – Garantir une meilleure qualité de la ressource en eau vis ­à­ vis des pesticides et autres polluants dans un souci de santé publique
Orientation 4 – Réduire les rejets et améliorer l’assainissement
Orientation 5 – Préserver et restaurer le fonctionnement biologique des milieux aquatique


Il traite également d'un éventail de problématiques plus large :  

                          

                        *  la satisfaction des différents usages ( eau potable, agriculture, industrie, baignade ... )

                        *  la protection des biens et des personnes contre les risques liés aux inondations

                        *  la prévention des zones humides


Le district hydrographique comprenant la Guadeloupe et Saint­ Martin regroupe 65 masses d'eau réparties de la manière suivante :
•  47 masses d'eau type "cours d'eau" ( localisées exclusivement sur la Basse­ Terre),
• 11 masses d'eau côtières (sur le littoral guadeloupéen et la partie française de Saint Martin),
• 6 masses d'eau souterraines ( sur les ensemble calcaires ou volcanique de Grande ­Terre, Marie­ Galante, Basse­ terre, Saint­ Martin et Désirade),
• 1 masse d'eau type "plan d'eau" définie lors de l'état des lieux de 2013 (la retenue de Gaschet à Port ­Louis).


Le SDAGE sera actualisé pour la période 2021/2027 à l'aide de l'état des lieux des masses d'eau réalisé en 2019.



Sources : Site du Comité de l'Eau et de la Biodiversité de la Guadeloupe